Plateforme de webmapping ALPAGE

Le programme de recherche ALPAGE a mis en ligne une plateforme cartographique à disposition du public qui propose des cartes et des données spatiales sur le Paris historique. Le logiciel utilisé, Dynmap, permet de faire de la cartographie en ligne : il est donc possible de produire une carte de Paris à partir des données disponibles dans le SIG. Ces données, de nature matricielle (plans raster) ou vectorielle (points, lignes, surfaces), concernent surtout la période pré-industrielle, soit les époques médiévale et moderne.

Accès à la plateforme cartographique ALPAGE

 

La plateforme Dynmap est actuellement présentée avec la version 7 de ce logiciel, édité par la société française Business Geografic, et dont la TGIR Huma-Num a acquis une licence. L’interface se compose principalement d’une fenêtre carte géoréférencée, qui permet de superposer les différentes couches de données listées dans la table des couches (onglet « affichage » à gauche de la carte). Si l'interface reprend les outils habituels des logiciels de SIG bureautique, il est conseillé de consulter le manuel de Dynmap qui permet d’utiliser au mieux ce logiciel. Par ailleurs, le portail d’histoire médiévale Ménestrel fournit des renseignements sur les SIG utilisés dans un cadre historique ou archéologique.

En première approche, on peut se contenter d'un usage relativement simple de la plateforme, avec les onglets "Standard" et "Avancé" qui apparaissent par défaut : tout utilisateur peut ainsi naviguer dans l’espace parisien, afficher les données qu’il souhaite, et enfin exporter une carte qui contiendra automatiquement la légende, le nord et la mention des droits d'usage des images, avec la symbologie définie par nos soins.

En deuxième approche, un usage plus expert de la plateforme permet de faire soi-même des analyses thématiques, en filtrant les données et en modifiant à loisir la symbologie d'une couche de données vectorielles. Il suffit pour cela de faire apparaître l'onglet "Perso", en cliquant sur "Connexion" (en bas de la table des couches). Il faut alors remplir les codes demandés, que nous avons très simplement définis de la manière suivante : "publique" ; "publique".

En dernière approche, si une personne souhaite avoir un compte privé, avec des codes strictement personnels (contrairement aux précédents), pour gérer de manière optimale ses traitements, cela est également possible : il faut alors Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. pour en faire la demande.